Colleges and Institutes Canada

Rétrospective de l’année

2019-2020

défiler

Message de la présidente-directrice générale et du président du conseil d’administration

Au moment où nous vous présentons ce rapport annuel, la plupart d’entre nous travaillent encore de la maison en attendant que les diverses mesures d’urgence qui ont été prises pour faire face à la COVID-19 soient suspendues dans l’ensemble du pays. Il est certain que la présente pandémie restera l’événement marquant de 2020. Les répercussions de cette crise de santé publique sans précédent ne manqueront pas d’être ressenties au cours des prochaines années sur l’ensemble de la planète. Les collèges et les instituts du Canada n’y échapperont pas, mais sachez que CICan s’engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour les aider à s’en remettre et à faire valoir leur rôle essentiel pour la reprise économique du pays.

Compte tenu de tous les changements survenus au cours de ces derniers mois, le bilan du dernier exercice financier peut détonner par moment. Pourtant, comme le montre ce rapport, notre association a su intensifier ses efforts pour répondre aux besoins de ses membres. Cette année, elle a mis sur pied plusieurs nouveaux projets porteurs de débouchés prometteurs pour les collèges et instituts de tout le pays, que ce soit au Canada ou à l’étranger.

De ce fait, lorsque la pandémie a frappé, elle a été apte à y réagir promptement. La priorité a d’abord été de protéger nos employés. Aussi avons-nous fermé nos bureaux et apporté du soutien à tout notre personnel pour qu’il puisse travailler de la maison. Nous avons aussi réagi rapidement pour que nos membres continuent d’être bien représentés à Ottawa. Les mesures d’urgence du gouvernement ont dû être ajustées de sorte à leur offrir la souplesse nécessaire pour faire face à la crise et dissiper le plus d’incertitudes possible, en particulier pour les étudiants étrangers affectés par la fermeture des frontières. Pour tenir les collèges et les instituts informés de la situation, qui évoluait rapidement, nous avons produit des webinaires hebdomadaires et créé de nouvelles ressources Internet.

Comme dans tout ce que nous faisons, nous nous appliquons à centrer nos efforts sur les intérêts de nos membres et à faire preuve de souplesse opérationnelle. Au cours de l’année écoulée, cette approche a plus que jamais prévalu.


Denise Amyot
présidente-directrice générale de CICan

Michel Tarko
président du conseil d’administration de CICan

Défendre les intérêts

CICan est fière d’être l’association porte-parole des collèges et des instituts du Canada et, tout au long de l’année, elle s’est appliquée sans relâche à faire connaître et comprendre les priorités de ses membres au public et aux principaux décideurs.

01

Donner une voix aux collèges et aux instituts pendant la campagne électorale de 2019

Au cours de l’année électorale 2019, CICan et ses membres se sont mobilisés pour que tous les candidats des divers partis politiques soient au fait des priorités des collèges et des instituts à l’échelle locale comme à l’échelle canadienne. Pour outiller ses membres à cet effet, CICan a créé une page Web et des ressources électorales, notamment des fiches d’information et des feuilles de contenu utilisable durant leurs rencontres avec les politiciens. Elle a aussi lancé sa première campagne épistolaire pour aider ses membres et leurs communautés à écrire aux candidats de leur région, les invitant à venir sur leur campus pour constater par eux-mêmes l’incroyable contribution des collèges et des instituts aux collectivités locales qu’ils desservent.

Après l’élection du 21 octobre, notre équipe a communiqué avec les nouveaux députés de tous les partis pour s’assurer qu’ils soient en contact avec les établissements membres de CICan les plus proches de leur circonscription. Elle a créé une nouvelle page Web d’information à l’intention des parlementaires de la 43e législature dans ce but. On y trouve des renseignements essentiels au sujet des collèges et des instituts et un aperçu de leurs préoccupations majeures.

02

Dialoguer avec les décideurs

La transition à un gouvernement libéral minoritaire s’est accompagnée de nombreux changements dans les principaux portefeuilles. De nouveaux ministres sont entrés en scène et certains fonctionnaires qui occupaient des postes clés ont été réaffectés. Ces changements ont tenu notre équipe des relations gouvernementales très occupée pendant une grande partie de l’année. Elle a dû rencontrer de nombreux décideurs politiques afin de leur expliquer le rôle que joue notre secteur dans la vie du pays et veiller à ce que les priorités des collèges et instituts soient bien comprises.

L’événement CICan sur la colline du Parlement a été particulièrement bien reçu cette année. Un grand nombre de présidents et directeurs généraux de collèges et d’instituts, de responsables de relations gouvernementales et d’étudiants sont venus à Ottawa afin de participer au programme intensif d’activités organisées pour l’occasion, notamment des panels de discussion, des discussions informelles et plus de quarante rencontres avec des députés fédéraux et des sénateurs. Parallèlement à ces activités figurait l’exposition d’une Vitrine étudiante, qui a permis à plus de 70 étudiants de tout le pays de faire connaître au public des projets novateurs réalisés en guise de travaux.

L’honorable Navdeep Bain, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a pris la parole à cette occasion, tout comme son secrétaire parlementaire Will Amos, l’honorable Bardish Chagger, ministre de la Diversité, de l’Inclusion et de la Jeunesse, et la Dre Mona Nemer, Conseillère scientifique en chef du Canada. L’honorable Mona Fortier, ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, était aussi présente à l’ouverture officielle de l’événement. Voici quelques photos prises à cette occasion.

03

Ajuster nos priorités en temps de crise

L’année écoulée est loin d’avoir été une année ordinaire. Au cours des derniers mois de l’exercice, la pandémie de COVID-19 a contraint CICan à réévaluer ses priorités de représentation et à répondre à des défis urgents.

En août 2019, l’association avait fait connaître ses priorités majeures dans le cadre des consultations préparatoires au Budget 2020. Dans un mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à cet effet, elle a émis sept recommandations.

Elle a aussi joué un rôle de premier plan au sein d’un groupe de travail sur la recherche appliquée dans les collèges, composé de sept associations d’envergure régionale et canadienne, en vue d’aider les PME du pays à avoir accès aux ressources des collèges et des instituts en matière de recherche et de développement. Au nom du groupe, elle a présenté à cet effet un mémoire collectif  au Comité permanent des finances et adressé une lettre collective au ministre des Finances.

S’il est vrai que ses recommandations sont restées valides, il lui a fallu, en raison de la COVID-19, recentrer ses actions. Pour répondre aux besoins de ses membres, CICan a cherché à s’assurer que les mesures d’urgence prises par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) laissaient suffisamment de souplesse aux étudiants étrangers prêts à venir étudier dans un collège ou un institut canadien, mais qui n’étaient plus autorisés à se rendre au Canada. Grâce a nos efforts, ils ont eu le droit de commencer leurs études de l’étranger et d’en réaliser jusqu’à la moitié, sans compromettre leur admissibilité à un permis de travail postdiplôme à la réouverture des frontières. Au moment de la rédaction de ce rapport, nous avons eu la confirmation que ces mesures d’urgence seraient applicables jusqu’au 31 décembre 2020.

04

Militer pour l’éducation internationale

La réaction relativement prompte d’IRCC suite à la fermeture des frontières témoigne des relations positives que CICan a établies avec le gouvernement par son travail continu au chapitre du recrutement d’étudiants étrangers et du traitement des permis d’études. Nous sommes particulièrement heureux de l’expansion du Volet direct pour les études au Pakistan, au Maroc et au Sénégal au cours de la dernière année. Ces deux derniers sont particulièrement importants pour le développement du marché francophone de l’éducation internationale.

05

Sensibiliser le public

Le travail de représentation de CICan a été appuyé par diverses activités de communication ciblant les médias canadiens et régionaux. Au fil de l’année, cela s’est traduit par la publication d’éditoriaux, la diffusion d’entrevues et la parution d’articles dans les médias, comme The Globe and Mail, The Toronto Star, The Canadian Press, Maclean’s, The Hill Times, The PIE News, Study Travel Magazine et Le Droit.

CICan a continué à travailler avec Marketzone Productions (à présent MZP) à la publication du cahier spécial L’éducation pour l’emploi, distribué avec le Canadian School Counsellor Magazine et le Careering Magazine. La collaboration avec le quotidien The Globe and Mail s’est aussi poursuivie, donnant lieu à la publication de deux encarts sur les collèges et les instituts. Par ailleurs et pour la deuxième année consécutive, CICan a travaillé avec la firme Re$earch Money à la production d’un livret intitulé Applied Research comes of age /Pleins feux sur la recherche appliquée (en anglais) et d’un blogue sur son site Web. Enfin, elle a apporté son soutien au journal Le Droit pour la publication de sa 2e édition du Guide des collèges et universités francophones du Canada 2019.

Tout au long de l’année, CICan est restée présente sur les médias sociaux et a continué d’élargir son public sur chacune des plates-formes qu’elle utilise.

médias sociaux

croissance totale

53%

croissance sur l’ensemble des plateformes

23%

6,088 abonnés

15%

1,946 « likes » de page

120%

4,752 abonnés

06

Représenter les collèges au sein de comités pancanadiens

En plus de communiquer directement avec les politiciens et les décideurs politiques, CICan s’est aussi employée à donner une voix aux collèges et instituts au sein de plusieurs comités, comme le Conseil des compétences futures, le Conseil canadien pour la réussite des jeunes et le Groupe consultatif pancanadien des intervenants du Conseil de l’information sur le marché du travail (CIMT). Elle s’est aussi associée à la Chambre de commerce du Canada, au Congrès du travail du Canada et à la sénatrice Diane Bellemare pour lancer une série de tables rondes sur les emplois et les compétences.

Renforcer le système

Pour renforcer le système collégial dans son ensemble, CICan s’est engagée à réunir ses membres et à établir de solides partenariats. Par le recours à la collaboration, elle a su leur offrir de nombreuses nouvelles possibilités.

07

Rassembler les dirigeants lors d’événements d’envergure canadienne

Tout au long de l’année, les établissements membres de CICan ont eu la possibilité de se réunir pour réfléchir à des enjeux prioritaires et en discuter, et ils ont été nombreux à en profiter.

  • En mai, plus de 950 personnes dont des délégués de dix-sept pays ont assisté au Congrès annuel de l’association qui s’est tenu à Niagara en Ontario. C’est le Niagara College qui nous a reçu sur le thème Inclusion – la recette du succès. À cette occasion ont été honorés les récipiendaires du Prix d’excellence, de même que Joel Ward, du Red Deer College, auquel a été décerné le Prix pour services distingués de l’association, et l’organisme ECAMT auquel a été remis le Prix 2019 du partenaire exceptionnel de CICan.
  • Tenu juste avant que ne commence le Congrès, le Forum pour les collèges et les instituts qui desservent des collectivités rurales, éloignées et nordiques a rassemblé une centaine de participants. L’événement avait lieu à Owen Sounds et fut organisé en collaboration avec le Georgian College.
  • En novembre, CICan a accueilli à Saskatoon plus de 200 représentants de collèges et autres parties intéressées pour son 11e Colloque sur l’Éducation autochtone. C’était la première fois que ce colloque prenait une dimension internationale. Il a en effet accueilli 35 partenaires du programme Éducation pour l’emploi (ÉPE) dans l’Alliance du Pacifique, venus du Mexique, du Chili, du Pérou et de la Colombie pour partager leur point de vue et parler de leur expérience.
  • Plus de 140 personnes, dont des représentants du secteur privé, de municipalités et d’autres parties prenantes ont participé au 2e Colloque national sur la formation continue qui s’est tenu les 6 et 7 février à Toronto. Les participants y ont réfléchi aux façons de mieux répondre aux demandes des employeurs de même qu’aux besoins d’une clientèle d’apprenants de plus en plus diversifiée au fil de leur parcours professionnel.
08

Promouvoir les collèges et instituts canadiens à l’international

Tout au long de l’année écoulée, CICan a représenté les collèges et les instituts canadiens à divers événements internationaux. Elle en a saisi l’occasion pour ouvrir la voie à de nouvelles possibilités pour ses membres, que ce soit pour mettre sur pied de nouveaux partenariats ou pour appuyer leur travail de recrutement.

  • En octobre, elle était présente au congrès annuel chinois sur l’éducation internationale. Elle y a exposé le travail du secteur canadien des collèges et instituts, et l’approche adoptée par celui-ci pour mieux répondre à l’évolution du monde du travail. Elle s’est jointe à une délégation internationale pour visiter la province de Jiangxi, où elle a assisté au forum provincial de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) et visité de nombreux collèges.
  • En janvier, elle a pris part aux salons d’Édu-Canada qui ont eu lieu au Sénégal et en a profité pour organiser une activité de réseautage pour les établissements membres présents et des agents d’éducation triés sur le volet.
  • Toujours en janvier, elle a travaillé avec l’ambassade canadienne au Maroc et six de ses établissements membres à la mise sur pied, à Casablanca, d’une journée complète d’activités centrée sur l’établissement de partenariats et le recrutement, notamment des séances de réseautage avec des établissements marocains membres de la Fédération Marocaine de l’Enseignement professionnel privé.
  • En février et en mars, elle a offert, en partenariat avec l’ambassade canadienne aux Philippines (Edu-Canada), une série d’activités de recrutement et d’établissement de partenariats réservées exclusivement à ses membres.
09

Offrir des occasions de perfectionnement professionnel et de renforcement du leadership

Les instituts de leadership annuels de CICan ont connu un succès considérable au cours de la dernière année fiscale : 170 personnes ont pris part aux sept instituts offerts.

Par ailleurs, dix-sept webinaires ont été diffusés au fil de l’année sur un éventail de sujets, chacun visant à renseigner les intéressés sur un projet ou un enjeu précis, tels que la recherche appliquée, les stages lancement de carrière, le développement international, la mobilité étudiante, les ODD et des initiatives fédérales, entre autres. Une fois que la pandémie s’est déclarée, l’équipe de CICan a rapidement produit une autre série de webinaires, hebdomadaires cette fois, afin de tenir ses membres au courant des dernières nouvelles de la situation. Ils visaient aussi à leur fournir des conseils de spécialistes sur une variété de sujets allant de l’éducation internationale aux moyens de rendre les campus plus sécuritaires à leur réouverture. Ces webinaires se sont avérés extrêmement populaires.

10

Accueillir de nouveaux membres et membres associés

Cette année, le nombre des membres de CICan dans l’ensemble du pays a continué de s’accroître. L’association compte à présent 136 collèges et instituts membres et 14 membres associés au pays. Elle a eu le plaisir d’accueillir deux nouveaux membres associés, l’Assocation Horatio Alger du Canada et la Women Building Futures Society, ainsi que huit nouveaux membres :

11

Créer de nouvelles possibilités pour les étudiants à partir du partenariat

Cette année, CICan a conclu plusieurs nouveaux partenariats qui ont engendré de nouvelles possibilités pour ses membres et leurs étudiants, notamment de nouveaux lieux de stages et d’apprentissage intégré au travail.

  • Le 26 août, CICan a annoncé le renouvellement de ses Stages en ressources naturelles et Stages en technologies propres qui représentent deux volets de son programme Stages lancement de carrière financé par le gouvernement du Canada.
  • En août 2019, l’association a travaillé avec Anciens Combattants Canada à la mise sur pied d’un programme d’apprentissage intégré au travail. Celui-ci a pour but d’accroître le nombre de postes de première ligne du ministère dans ses bureaux régionaux tout en donnant à des étudiants collégiaux la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle.
  • En septembre a eu lieu le lancement, en partenariat avec le Forum canadien sur l’apprentissage, d’un Programme de parcours inclusifs en préapprentissage. Celui-ci sera financé par Emploi et Développement social Canada dans le cadre de son programme de sensibilisation et de préparation aux métiers spécialisés.
  • Le 27 février 2020, l’association a annoncé officiellement qu’elle venait de signer une entente avec Mitacs. Cette entente devrait stimuler l’innovation canadienne par la création de 1000 nouveaux stages de recherche pour les étudiants des collèges et des instituts.
12

Soutenir les étudiants dans le besoin grâce au nouveau Programme de bourses Paul et Gerri Charette de CICan

Grâce à la générosité de Paul et Gerri Charette et leur don d’un million de dollars, CICan a créé un tout nouveau programme de bourses pour les étudiants dans le besoin qui fréquentent un collège ou un institut membre de CICan, de préférence dans une région rurale, éloignée ou nordique. Son lancement officiel a eu lieu lors du Congrès annuel 2019 de l’association. La remise des dix premières bourses d’un montant de 5000 $ chacune a eu lieu à l’automne.

Ces bourses profiteront chaque année à de nouveaux étudiants de collèges et d’instituts dont la demande témoigne des difficultés financières et autres difficultés qu’ils doivent surmonter pour suivre des études postsecondaires ou les terminer.

13

Accroître la mobilité des étudiants canadiens vers l’étranger

Le 22 août 2019, le gouvernement du Canada a lancé sa nouvelle stratégie d’éducation internationale, annoncée à son Budget 2019. CICan était particulièrement fière de s’être vu confier, conjointement avec Universités Canada, l’administration d’une initiative pilote de mobilité étudiante à l’étranger, composante majeure de la stratégie. L’initiative représente un investissement de 95 millions de dollars sur cinq ans et devrait aider plus de 11 000 étudiants postsecondaires canadiens à acquérir une expérience de vie à l’étranger.

En raison de la COVID-19 et de la fermeture des frontières qu’elle a entraînées, l’initiative n’a malheureusement pas encore pu démarrer comme prévu, mais elle demeure une priorité pour les deux organisations.

14

Soutenir le Canada dans l’avancement des objectifs de développement durable

CICan reconnaît que l’éducation est l’un des éléments les plus importants du développement durable et par son initiative innovatrice ImpAct, inaugurée en février, elle aidera le Canada à atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU.

Appuyée par la McConnell Foundation et placée sous le patronage de la Commission canadienne pour l’UNESCO, ImpAct contribuera à l’avancement de trois projets pancanadiens de collaboration que CICan s’est engagée à soutenir. Ces projets visent à renforcer et à intensifier le travail de ses membres pour :

  • réduire les obstacles à l’accès à l’éducation pour les groupes vulnérables;
  • appuyer l’entrepreneuriat social;
  • améliorer la durabilité des campus.

L’initiative ImpAct est gérée en consultation avec 23 établissements membres de CICan, par le biais d’un comité consultatif des présidences et avec la contribution notable d’un comité consultatif d’étudiants et d’anciens étudiants qui réunit une vingtaine de représentants. Ces deux comités se sont réunis à diverses occasions cette année, joints par des groupes de travail sur l’entrepreneuriat social, la durabilité des campus et l’accès à l’éducation.

15

Étendre le programme Éducation pour l’emploi

Cette année, CICan était particulièrement fière de lancer deux nouveaux projets d’Éducation pour l’Emploi (ÉPE).

  • En septembre a eu lieu le lancement officiel de son nouveau programme ÉPE – Al-Najah Tunisie. Celui-ci a pour objectif de contribuer à l’autonomisation économique des jeunes diplômés du réseau des Institutions supérieures d’études technologiques, en particulier les jeunes femmes, dans les régions les plus défavorisées de Tunisie. Il aidera de plus à abaisser le taux de chômage du pays et à combattre la féminisation de la pauvreté.
  • En février, CICan a inauguré son nouveau programme Compétences pour accéder à l’économie verte (CAEV). Ce programme, qui s’appuie sur le succès du précédent programme ÉPE-CARICOM, a pour but de renforcer les services d’EFTP axés sur la demande dans les principaux secteurs économiques sensibles aux effets des changements climatiques dans les Caraïbes (Bélize, Dominique, Grenade, Jamaïque et Sainte-Lucie).
16

Établir de nouveaux partenariats et programmes à l’international

Au cours de l’année écoulée, CICan a lancé à l’international de nouveaux projets et partenariats en s’appuyant sur les succès remportés au Kenya et au Sénégal.

Faire avancer le savoir

CICan agit à titre de centre de connaissances canadien sur le système des collèges et des instituts. Elle recueille des données et publie des études qui permettent au public de mieux comprendre ce secteur de l’enseignement postsecondaire canadien, en même temps qu’elles étayent son travail de représentation de ses membres au Canada et à l’international.

17

Faire le suivi de la croissance des activités de recherche appliquée

Cette année encore, CICan a mené une enquête auprès de ses membres concernant leurs activités de recherche afin de voir comment la recherche appliquée évolue dans les collèges et les instituts et de disposer de données pour étayer son travail de représentation. Sorti en novembre, le dernier rapport à ce sujet montre que les collèges et les instituts continuent de jouer un rôle fondamental pour appuyer l’innovation dans tous les secteurs économiques et toutes les régions du pays.

Points saillants du rapport :

Selon les résultats de l’enquête, au cours de l’année écoulée, les collèges et les instituts ont pris part à plus de 7300 partenariats de recherche noués pour la plupart d’entre eux avec des PME. Ces partenariats ont suscité la création, de plus de 4400 nouveaux procédés, produits, prototypes et services qui ont été complétés pour la plupart en moins d’un an.

types de partenaires

64%


PME (< 500 employés)

13%


grandes enterprises (< 500 employés)

12%


organismes sans but lucratif

11%


gouvernements

0.5%


partenaires internationaux

87%
des projets ont été complétés en moins d’un an

13%
des projets ont été complétés en plus d’un an

prototypes

2119 199

produits

884 142

procédés

481 118

services

336 124

18

Sondage sur les perceptions des Canadiens et Canadiennes à l’égard des études postsecondaires, du recyclage professionnel et de la formation continue

Comme le marché du travail évolue à une vitesse sans cesse accrue pour garder la cadence des innovations technologiques, CICan a commandé une étude pour savoir comment la population canadienne perçoit le recyclage professionnel et la formation continue et, plus généralement, les collèges et les instituts. Le rapport de cette étude qui a été publié en novembre montre que, pour les Canadiens et Canadiennes, la formation continue et l’accès à des possibilités de formation pratique revêtent une grande importance.

Points saillants du sondage :

  • 98 % des répondants sont d’accord pour dire qu’il est important d’avoir accès à la formation continue à tout âge;
  • 90 % conviennent qu’une bonne formation en est une qui donne de l’expérience pratique aux étudiants;
  • 87 % estiment que le but des études postsecondaires est d’aider les gens à obtenir et à conserver un bon emploi;
  • 87 % des répondants estiment que les entreprises devraient donner des conseils aux établissements postsecondaires pour veiller à ce que leurs étudiants obtiennent les compétences dont ils ont besoin sur le marché du travail;
  • 91 % estiment que les établissements collégiaux préparent les étudiants en leur donnant ce dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail;
  • 88 % pensent que les établissements collégiaux ont des répercussions positives sur les collectivités qu’ils desservent.
19

Intégrer aux projets internationaux une analyse sur la parité des sexes

Depuis que le gouvernement du Canada a instauré, en 2017, sa politique d’aide internationale féministe, CICan a adopté diverses mesures pour poursuivre l’intégration de la parité des sexes aux divers projets menés à l’international. Cette année, l’association a recruté une nouvelle conseillère qui travaillera avec ses équipes à l’avancement de cet objectif. Elle a aussi publié deux rapports sur le sujet en lien avec les programmes en cours d’ÉPE.

20

Évaluer les besoins des collèges et des instituts en matière d’infrastructure

Les investissements dans les infrastructures de formation professionnelle et d’innovation restent une priorité pour les collèges et les instituts, car, à ce jour, ils sont loin de répondre à l’évolution des besoins des établissements et aux progrès technologiques. Il est plus qu’urgent d’actualiser les infrastructures désuètes et d’effectuer les travaux d’entretien des campus qui ont été dû être reportés. Pour se faire une idée plus précise des besoins actuels de ses membres à cet égard, CICan a mené cette année un nouveau sondage de sorte à disposer de données concrètes pour étayer son travail de représentation.

Points saillants du sondage :

  • Les établissements membres de CICan ont actuellement plus de 300 projets prêts à démarrer d’une valeur globale de plus de 3,5 milliards de dollars.
  • Si on extrapole ces données à l’ensemble des établissements membres, cela représente environ 5 milliards de dollars.

Finances

Collèges et instituts Canada

RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L’ÉGARD DE LA PRÉSENTATION FINANCIÈRE

La responsabilité des états financiers condensés ci-joints de Collèges et instituts Canada incombe à la direction. Ces états financiers ont été tirés des états financiers vérifiés de l’association, qui ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus, selon les renseignements disponibles le 12 mai 2020 et selon les meilleures estimations et le meilleur jugement de la direction.

La direction a élaboré et maintient un système de contrôles internes visant à assurer, d’une manière raisonnable, la protection des biens et la production en temps opportun de renseignements financiers pertinents et fiables, y compris les états financiers ci-joints.

Le Conseil d’administration s’acquitte de ses responsabilités relatives aux états financiers, principalement par l’entremise des activités de son Comité de vérification. Le Comité de vérification se réunit au moins une fois I’an avec la direction et les vérificateurs externes afin de passer en revue les états financiers et les résultats de la vérification et de s’assurer de la pertinence des contrôles comptables internes. Les vérificateurs externes peuvent rencontrer sans restriction les membres du Comité de vérification. Le Comité de vérification examine également la nomination ou la reconduction du mandat des vérificateurs externes avant de la soumettre au Conseil d’administration.

Le cabinet Deloitte s.r.l. a vérifié, au nom des membres, les états financiers. Le Conseil d’administration s’est réuni le 19 juin 2019 et a approuvé les états financiers.


Denise Amyot
Présidente-directrice générale

Ramon Lashley
Vice-président, services corporatifs

 

Le 19 juin 2020

 


Collèges et instituts Canada

Bilan condensé

Au 31 mars 2020, avec les données correspondantes de 2019

2020

2019

Actif
Actif à court terme 20 923 215 $ 20 566 320 $
Placements 2 603 360 2 530 677
Placements – Fonds de dotation 974 914
Immobilisations corporelles 705 572 797 536
Immobilisations incorporelles 63 298 164 728
25 270 359 $ 24 059 261 $
Passif et actif net
Passif à court terme 20 322 817 $ 19 726 017 $
Incitatifs à la location 136 277 157 795
Actif net 4 811 265 4 175 449
25 270 359 $ 24 059 261 $
État des résultats condensés
Exercice terminé le 31 mars 2020, avec les données correspondantes de 2019

2020

2019

Produits
    Projets 33 438 026 $ 23 627 064 $
    Moins: charges directes de projets 25 696 602 17 193 517
    Apport net pour projets 7 741 424 6 433 547
    Cotisations des membres 3 205 646 2 983 929
    Divers 445 697 404 564
11 392 767 9 822 040
Charges
    Ressources humaines 8 930 513 $ 8 275 272 $
    Amortissement d’immobilisations 166 128 193 863
    Divers 1 626 642 1 805 100
10 723 283 10 274 235
Excédent (insuffisance) des produits sur les charges
    avant l’incidence des postes ci-dessous 669 484 $ (452 195) $

Merci !

Toutes les réalisations énumérées dans ce rapport annuel n’auraient pu voir le jour sans le soutien constant de nos membres, celui de nos multiples partenaires économiques et gouvernementaux, et l’appui des associations canadiennes et étrangères qui, comme CICan, ont pris l’engagement de promouvoir l’excellence dans le domaine de l’éducation.

Merci aux membres admirables de notre conseil d’administration pour le temps qu’ils y consacrent et les connaissances qu’ils mettent à sa disposition. Nous remercions aussi vivement toutes les personnes qui siègent à nos divers comités consultatifs ou contribuent à nos instituts de leadership. Grâce à leur contribution, CICan est en mesure de continuer à répondre aux besoins de ses membres.

Enfin, un grand merci à toute l’équipe du personnel de CICan pour son travail ardu et son dévouement continu.

This site is registered on wpml.org as a development site.